Fabrication des eliquides en DIY

E-liquide en DIYLe DIY ou Do It Yourself :

Le DIY permet d’élaborer soi-même ses recettes. Généralement les e-liquides fabriqués ainsi reviennent moins cher et pour les plus hardis permettent des associations d’arômes sur mesure.
Le DIY est simple à mettre en œuvre : ajouter quelques gouttes d’arôme dans une base PG / VG avec ou sans nicotine, laisser quelques heures de maturation et vaper.

Les avantages du DIY :
  • Economie,
  • Maîtrise et connaissance de la composition des e-liquides,
  • E-liquides sur mesure et personnalisés,
  • Plaisir de la création.
Les précautions à prendre :

Manipuler des produits nicotinés n’est pas anodin. Il est préférable de porter gants et lunettes de protection.

Le stockage des produits et du matériel doit être hors de portée des enfants et en cas de nausées, d’ingestion, de contact avec les yeux,… contactez votre médecin traitant ou les urgences.

Le matériel et les ingrédients pour faire du e-liquide en DIY :

Les e-liquides sont composés des ingrédients suivants :

Les bases :

On les trouve déjà prêtes à l’emploi, composées de propylène glycol et de glycérine végétale. Elles ont un goût plus ou moins sucré en fonction de la glycérine utilisée.

Choisissez votre base déjà proportionnée en PG et VG (ex : 70PG/30VG, 50PG/50VG,…), 100% PG ou 100% VG. Vous pouvez également créer votre propre base, en 60PG/40VG par exemple, pour obtenir votre meilleur rapport hit/vapeur.
A noter que la VG pure chauffée au-dessus de 150 °C génère de l’acroléine, une substance toxique et potentiellement cancérigène.

Optez pour un taux de nicotine proche du taux de nicotine des e-liquides finis que vous achetez.
Pour calculer votre taux de nicotine à partir d’une base sans nicotine et de flacons dosés en nicotine, utilisez notre calculateur.

Les arômes :

Un grand choix d’arômes est disponible sur le marché. Qu’ils soient de synthèse ou naturels, il est impératif de choisir des arômes dédiés à la cigarette électronique. Les produits de qualité seront garantis sans diacétyle, ni parabène.
On en trouve pour tous les goûts : fruités, classiques (essayant d’imiter le tabac), mentholés, gourmands, saveurs de boissons, etc…

Il est judicieux de commencer par des recettes simples (1 ou 2 arômes maxi), puis d’évoluer vers des mélanges plus complexes.

Le dosage des arômes se fait :

  • En nombre de gouttes (selon les arômes et la marque, le nombre de gouttes varie),
  • En % (x ml d’arômes + x ml de base= 10ml de e-liquide). Il faut compter une moyenne de 10% à 20% d’arômes dans un e-liquide.
Les additifs :

Ils sont à utiliser avec précaution. Leur rôle est d’ajuster les recettes, les arrondir, les relever, les sucrer ou les rafraîchir :

  • La vanilline ou l’éthyl vanilline : 2 à 6 gouttes pour 10ml. Extraite de la gousse de vanille, exhausteur de goût simple à utiliser, elle lie et équilibre les mélanges d’arômes, avec un très léger goût de vanille.
  • Le sucralose ou sweetener : 2 à 15 / 20 gouttes pour 10ml selon votre goût. Edulcorant de synthèse stable sous l’effet de la chaleur, à fort pouvoir sucrant, il peut ôter l’amertume de certains arômes.
  • L’éthyl-maltol : 2 à 5 gouttes pour 10ml. Composé chimique, exhausteur de goût sucré  et caramélisé type bonbon ou barbe à papa, déclencheur d’amertume à forte dose.
  • Le menthyl méthyl lactate ou koolada : 2 à 3 gouttes (frais), +/- 15 gouttes (glacial) pour 10ml. En remplacement du menthol, donne un effet frais à glacé sans goût de menthe. Altérable, il est à ajouter après la maturation de vos recettes.
  • L’acide malique ou sour : +/- 4 gouttes pour 10 ml. Extrait de certains fruits (pommes, poires,…), au pouvoir conservateur, il donne un effet acidulé ou de sucre pétillant.
  • Le massoia lactone ou creamy : 1 à 2 gouttes pour 10ml. Agent de texture extrait de la sève de l’arbre portant le même nom, il ajoute une note crémeuse et épaisse, longue en bouche.
  • Le furanéol ou caramelic : 1 à 2 gouttes pour 10ml. A l’état naturel dans les fraises et autres fruits, colorant votre recette en jaune brillant, il donne des  notes subtiles  fruitées et caramélisées aux tabacs, exaltant leur saveur naturelle.
  • Le menthol : 1 à 5 gouttes pour 10ml. Composé organique obtenu par synthèse ou extraction, il donne une forte sensation de fraicheur au goût de menthe. Existe également sous forme de cristaux.
  • L’Acétyl pyrazine : 1 à 2 gouttes pour 10ml. Présent naturellement dans les graines de sésame, le café, il donne un effet « rôti » proche du fumé ou du grillé. Intense, il donne une note de richesse et de complexité chère aux e-liquides américains. A bannir pour des recettes  fraiches ou fruitées.
  • Le piment : 1 à 2 gouttes pour 10ml. Puissant et agressif, idéal pour augmenter le hit.
  • Le clou de girofle : 1 à 2 gouttes pour 10ml. Epice courante dans notre cuisine, il permet de parfumer et améliorer une recette, de donner une note cigare aux tabacs, de faire ressortir les arômes dominants.
  • La cannelle : à partir de 4 gouttes pour 10ml. A utiliser selon vos goûts, une épice très intéressante, en petites doses, dans des recettes tabac.
  • La noix de muscade : à partir de 4 gouttes pour 10ml. A utiliser selon vos goûts, une épice très intéressante, en petites doses.
  • Le gingembre : à partir de 4 gouttes pour 10ml. A utiliser selon vos goûts, une épice très intéressante, en petites doses, dans des recettes tabac ou boisson type « cola ».
  • Le DNB (Dirty Neutral Baza Flavour) : 1 à 4 gouttes pour 10 ml. Additif particulier et très puissant comparant le ressenti de la vapeur de l’e-cigarette à celui de la fumée de cigarette.
  • Le sharp taste : 1 à 5 gouttes pour 10ml. Additif particulier, équilibreur d’arômes afin d’obtenir un résultat plus homogène dans une recette complexe. Déconseillé avec les arômes fruités et mentholés.
 Les diluants :
  • L’éthanol. Simplement de l’alcool pur à 90°, il favorise la bonne homogénéité de l’e-liquide en le fluidifiant. Dosage : de 1 à 5%.
  • L’eau distillée. L’eau distillée, déjà présente dans la VG (de 2 à 10%), amoindrit le dessèchement de la gorge provoqué par le PG. Dosage : pas plus de 5%.
  • Le vinaigre d’alcool blanc. L’acide que contient le vinaigre permet une maturation plus rapide de votre e-liquide, sans donner de goût. Il stabilise le PH de votre recette. Dosage : 2 à 3 gouttes max pour 10ml.
  • Les alcools. Il est également possible d’utiliser des alcools à 40° comme la vodka, le whisky ou le rhum. Dosage : 2 à 3 gouttes maximum pour 10ml.

 

Fermer le menu